For better user experience, please use another browser.

Western Africa Medium Grant

Projet d’Amélioration de la Gestion des Aires Protégées dans 02 Réserves de Biosphères du Sénégal : Réserve de Biosphère du delta du Fleuve Sénégal et Réserve de Biosphère du Delta du Saloum (PAGERE)

Aire marine protégée Aire terrestre protégée Aire transfrontaliere
Gouvernance Efficacité de la gestion Moyens d'existence
Communautés locales Jeunes Femmes
Moyens d'existence/Activités économiques Efficacité de la gestion Efficacité de la gouvernance
400,000.00 EUR Senegal, Western Africa September 01, 2020 - August 31, 2023

Aires protégées et conservées concernées

Réserve Naturelle Communautaire de Palmarin, 555629214; Aire Marine Protégée de Gandoule, Parc National du Delta du Saloum, 866; Aire Marine Protégée de Saint-Louis, 352704; Parc National des Oiseaux du Djoudj, 867; Parc National de la Langue de Barbarie, 869.

Outil diagnostique utilisé

Integrated Management Effectiveness Tool (IMET)

Objectifs du FA BIOPAMA réalisés

  • Améliorer la gestion et la gouvernance de zones prioritaires, en luttant contre les limites existantes;
  • Soutenir les initiatives des communautés locales destinées à renforcer leurs moyens de subsistance tout en contribuant efficacement à la gestion des aires protégées et conservées.

Besoin prioritaire répondu

  • Amélioration de la planification et de la gestion des aires protégées du Sénégal;
  • Renforcement du système de gouvernance des aires protégées;
  • Amélioration des moyens de subsistance des communautés locales

Description du projet

Le projet inclue les activités suivantes:

  • Actualisation des plans d’aménagement et de gestion au niveau des six aires protégées du projet en intégrant dans la planification les actions retenues dans le projet et les modèles de gestion à intégrer son intervention;
  • Formation des gestionnaires sur l’outil IMET qui concernera l’ensemble des aires protégées du Sénégal (Parcs, Réserves et AMP) ainsi que les représentants des communautés locales et personnel des institutions;
  • Evaluation de l’efficacité de gestion qui vise l’élaboration de la situation de référence des sites en début de projet et de mesurer leur performance en fin d’intervention;
  • Appui au fonctionnement de la station biologique du Djoudj qui permet à la structure de remplir pleinement son rôle à travers le renforcement en équipement de suivi des paramètres bioécologiques;
  • Renforcement de capacités des acteurs pour la collecte de données afin d’améliorer le système de collecte, de traitement et de partage des données sur les aires protégées ;
  • Mise en place d’un cadre de gouvernance concerté à travers la réalisation d’une étude diagnostique et d’évaluation de la gouvernance afin de mettre en place un mécanisme de gouvernance concerté et adapté au contexte des six sites du projet. Comme finalité, le cadre mis en place par le projet sera considéré comme des modèles adaptés aux parcs, réserves et aires marines protégées et qui seront de référence au niveau du réseau d’aires protégées du Sénégal;
  • Identification et appui aux opportunités/activités génératrices de revenus rentables socialement acceptées et respectueuses de l’environnement qui permettra au projet de développer des activités socioéconomiques rentables au bénéfice des communautés périphériques des aires protégées;
  • Renforcement des capacités des acteurs locaux en entreprenariat et appui à la mise en place d’un processus de labellisation et promotion des produits autour des aires protégées.

Changement que l’exécution du projet va apporteraux aires protégées visées:

  • Renforcement des capacités: L’amélioration des capacités des parties prenantes va renforcer les aptitudes du point de vue opérationnel, organisationnel et technique dans la manière de gérer les aires protégées. Par ailleurs, les acteurs investis dans les activités génératrices de revenus seront plus autonomes financièrement grâce à l’accompagnement du projet en termes de formation dans les processus de labellisation des produits et la mise en place de ces activités. Une amélioration de l’efficacité de gestion des aires protégées et du système de planification des aires protégées est aussi visée avec l’appropriation par les gestionnaires de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion IMET2 et la prise en charge des lacunes identifiées dans les processus d’actualisation des outils de gestion. L’intégration d’un système innovant de collecte et de traitement de données sur les aires protégées.
  • Gouvernance: Une amélioration de la gouvernance participative et l’appropriation des objectifs de gestion par les acteurs locaux.
  • Renforcement des bénéfices au profit des communautés: Renforcement de la sécurité alimentaire et amélioration des retombées financières au bénéfice des communautés périphériques. Promotion des produits issus des aires protégées avec la mise en place d’un label pour assurer la durabilité.

Télécharger l’infofiche du projet.

Organisations d’exécution

Directions des parcs nationaux (DPN); Direction des Aires Marines Communautaires Protégées (DAMCP)

Photo credits: Sébastien Moriset; LHostis Regis

Project Related News

Other Projects in the Region